Quelle place accorder au conjoint beau-parent dans l’éducation de son enfant ?

Quelle place pour le beau-parent

Si vous avez un jeune enfant d’une première relation et que vous mettez en couple avec une nouvelle personne, vous vous êtes peut-être interrogé sur la place à accorder à votre conjoint dans l’éducation de votre enfant.

Il existe différentes réponses qui dépendront évidemment de votre situation personnelle.

La plupart du temps, nous ne nous posons pas ces questions, nous faisons au jour le jour.
Nous sommes tombés amoureux, tout nous semble simple et évident et nous oublions de vérifier que nous sommes bien en phase…

Alors, lorsque les incompréhensions et les difficultés surgissent, le couple est en crise et tout le monde souffre : adultes et enfants.

Voici les questions que je vous invite à vous poser et à poser à votre conjoint pour que la situation soit la plus claire précise entre vous et envers les enfants.

 

1) Quelle famille voulez-vous construire ensemble ? Vos visions sont-elles en phase ?

Cette question permet d’informer l’autre de ce qui est important pour vous, et de lui exprimer votre vision de la famille. Il est important de vérifier que vous êtes sur la même longueur d’ondes. La vie de famille est un projet commun 😉.

Si votre priorité est de partager des moments en famille, d’être disponible pour vos enfants, d’avoir une vie sociale, de voyager… et que de son côté, votre conjoint positionne son travail en top priorité, et ne ressente pas le besoin d’accorder du temps à sa famille chaque jour, il y a de fortes chances pour que des tensons apparaissent rapidement à la maison et que vous ne soyez pas vraiment épanouis.

 

2) Quelle éducation voulez-vous donner à vos enfants / beaux-enfants ? Etes-vous en accord sur le sujet ?

L’éducation est une grande source de conflits entre les parents, et la famille recomposée n’échappe pas à cette règle.

Imaginez : Le père et la mère ont 2 visions différentes sur l’éducation et le beau-parent en a une 3ème, un vrai casse-tête !!

Il est possible de ne pas avoir les mêmes principes d’éducation mais le socle de base doit être commun. Avoir cette information est primordial pour établir les règles de vie commune et le positionnement de chacun.

Ces règles et ce positionnement de chacun à la maison ne seront pas les mêmes si vous êtes tous les 2 pour une éducation positive ou si un des 2 est pour les punitions.

Vous accepterez plus facilement de laisser votre conjoint seul avec votre enfant si vous savez qu’il partage les mêmes valeurs éducatives que vous car vous serez rassurée.
Si au contraire vous avez peur qu’il soit trop dur, qu’il perde patience et blesse votre enfant verbalement, vous hésiterez à le laisser seul avec et à l’impliquer dans son éducation…

Il est donc nécessaire d’en avoir parlé ensemble.

 

3) Quelle place êtes-vous prête à lui donner ? Quelle place est-il prêt à prendre ?

Le rôle que vous êtes prêt à donner à votre conjoint va dépendre des réponses aux questions ci-dessus et de l’âge de votre enfant.

D’une manière générale, lorsque l’enfant est jeune, le beau-parent va plus facilement prendre un rôle éducatif et l’enfant va l’accepter car il en a besoin. Lorsqu’il s’agit d’un adolescent, le rôle sera différent.

Mais il existe aussi la possibilité que votre conjoint n’ait pas envie de s’impliquer auprès de votre enfant et c’est son choix. Dans ce cas, il faut vous interroger pour savoir si ce choix vous convient à vous aussi.

 

La réponse à  la question « Quelle place accorder à son conjoint dans l’éducation de son enfant ? » est composée de 2 ingrédients : une bonne communication entre les conjoints couplée à l’écoute des besoins de chacun !!

 

A vous de jouer 😉

Si cet article vous a plu, likez-le !! 😊

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *